Eglise Sainte Christine

2003

Le Cardinal Etsaou confie la paroisse et l’école Ste Christine à la communauté du Chemin Neuf

La CCN s’est installée en septembre 2003 à Kinshasa, à l’invitation du cardinal Etsaou qui avait découvert l’importance des sessions Cana pour les couples, déjà animées par des membres de la CCN à Kinshasa depuis 1997. Le Cardinal a souhaité que cet appui à l’unité des couples puisse s’exercer non pas seulement le temps d’une session mais dans la durée, par la présence de la CCN à Kinshasa, c’est ainsi qu’il a confié à la CCN la paroisse de sainte Christine et l’école primaire sainte Christine, au rond point Ngaba dans la commune de Makala.

Ecole Ste Christine

2003

L’école sainte Christine

En 2003, les bâtiments l’école primaire sainte Christine étaient en ruines : plus de portes ni de fenêtres, la toiture est en partie effondrée, les pupitres ont disparu … Une partie des bâtiments est désaffecté. 250 enfants étudient encore entre les trous des tôles, dans des conditions très difficiles.

2005

Le centre Ndako Ya Biso (NYB)

Restaurer l’école signifie mettre dehors tous les enfants de la rue qui ont transformé l’école en leur abri nocturne. Mais mettre ces jeunes dehors, c’est également une interpellation pour rechercher une réponse au problème posé par la présence d’un si grand nombre de jeunes de la rue dans ce quartier. C’est ainsi qu’est né le projet d’appui aux enfants de la rue. Une maison est louée dans le quartier et devient le premier centre d’accueil du projet. Les enfants la baptisent Ndako Ya Biso, c’est à dire « Notre Maison ».

« Il faut croire aux petits commencements. »

2006

Du chantier au centre de formation

En démarrant les travaux de restauration de l’école, nous constatons qu’il n’y a dans le quartier que des vieux maçons et des vieux menuisiers ; nous ne trouvons pas de jeunes compétents dans ces métiers.

Par bonheur, la CCN dispose d’un frère qualifié et expérimenté dans le domaine de la construction . Il prend en charge les différents chantiers de restauration et de construction, et il démarre également une formation pour les jeunes, d’abord sur ses chantiers et ensuite dans notre centre de formation professionnelle.

.

2008

Construction de nos centres d’accueil des garçons et des filles de la rue

En 2008, différents appuis extérieurs permettent à la CCN d’acheter une parcelle de 2000 m2 à proximité du rond-point Ngaba, dans la commune de Makala, à la limite de la commune de Selembao. Un centre d’accueil des enfants y est construit.

En mars 2011, CCN achète une nouvelle parcelle de 1000 m2, à proximité de la précédente en vue d’abriter un centre d’accueil des petites filles de la rue (-15ans) qui a été construit et inauguré le 8/3/2012

2009

Le Centre de Formation Professionnelle Saint Joseph

Une parcelle est achetée en 2006 et un grand atelier y est construit et équipé. Le CFP ouvre ses portes le 1er mai 2009. Il accueille des jeunes en situation difficile dans le quartier et des jeunes de la rue. Il compte aujourd’hui cinq sections (maçonnerie, menuiserie, soudure et électricité les métiers du bâtiment pour les garçons, et coupe-couture pour les filles) et rassemble 200 jeunes en formation. Il vise à donner aux jeunes une formation professionnelle de bonne qualité sur deux ou trois ans, leur permettant ainsi de trouver un travail pouvant leur assurer une vie autonome.

Un nouveau bâtiment de 7 classes et ateliers, sur deux niveaux, a été construit par les jeunes en formation dans le centre et inauguré en septembre 2012.

2011

Dispensaire spécialisé pour les enfants de la rue

En 2011, CCN a reçu un financement de l’Ambassade de Belgique qui a permis la construction d’un dispensaire spécialisé pour les enfants de la rue. Il a été  inauguré le 30 mars 2012.

Grands jeunes de la rue

2013

Accueil et écoute des grands jeunes de la rue

En 2013, un deuxième bâtiment est construit dans le centre des filles de la rue pour l’accueil et l’écoute des grands jeunes de la rue (+ 16ans) grâce à un financement de l’ONG belge Africakids. Le bâtiment a été inauguré le 18 février 2014. 

2022

Ndako Ya Elikya

Notre nouveau projet : la maison de l’insertion professionnelle. Il s’agit d’aider les jeunes qui ont achevé leur formation, tant au CFP que dans différents ateliers où NYB les place, à pouvoir démarrer leur propre petit atelier de production. Pour cela, nous donnons des formations à l’entreprenariat et à la gestion, un projet personnel d’atelier est élaboré avec le jeune, nous apportons un soutien pour l’outillage de base, et nous recherchons avec le jeune un emplacement de travail et pour éviter les tracasseries administratives avec les agents de l’état.

Grâce à l’appui financier de l’ong française SMAM », la construction a été réalisée par les apprenants du CFP.